Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/04/2012

Ca y est, le piétonnier est en marche...

Pas besoin d’être expert pour remarquer que l’opération marketing est une vraie réussite, jamais auparavant on avait autant parlé de Saint-Josse dans les medias pour quelque chose de positif.

Il est vrai aussi que les avis sont très partagés entre les pro et les contre piétonnier et même l’aménagement provisoire recueille quelques critiques assez dures.

Disons que le choix de la couleur et surtout les grands aplats jaunes ne font pas que des heureux, seulement une semaine après son application la peinture est en train de s’écailler, on se demande pourquoi les carcasses de voitures ont aussi été peintes en jaune, trop de jaune tue le jaune.

Pour moi, réveiller un quartier trop longtemps oublié est positif. Bienvenue les critiques, mais il ne faut pas se concentrer sur tout ce qui est nouveau et aussi regarder autour de soi, ça fait trop longtemps que des choses pouvaient bouger dans le quartier, mais un certain laisser faire et une certaine indifférence se sont installés. Rien que l’état de délabrement des façades de certains magasins, très connus pour faire un énorme profit, est une évidence de cette attitude. Je me suis toujours demandé comment des magasins qui rapportent beaucoup d’argent sont capables de garder pendant des années des façades pourries alors qu’un petit investissement en peinture pourrait faire l’affaire.

Espérons finalement que la machine lancée ne s’arrête pas en cours de route, les tennodois méritent un meilleur cadre de vie et les conditions pour y arriver sont en place plus que jamais.

DSC04683.JPG

DSC04681.JPG

DSC04689.JPG

DSC04685.JPG

DSC04684.JPG

DSC04680.JPG

DSC04678.JPG

DSC04697.JPG

 

 

Commentaires

Je suis d'accord qu'il y a un laisser-aller. Je suis née à Saint-Josse et j'y ai grandi. La Chaussée de Louvain "actuelle" n'a rien à voir avec ce qu'elle était jusqu'au début des années 90. On pouvait faire ses courses à Saint-Josse et avoir le choix. Il y avait des grandes enseignes et des petites boutiques. Pour les Tennodois qui liront peut-être cette note et sans vouloir faire de publicité, vous souvenez-vous qu'il y avait la Papeterie Baillieu, les chaussures Marly ou Bata, les pralines Corné-Port Royal en plus de Leonidas, le Sarma et pleins d'autres. Ma mère achetait ses chaussures chez une petite dame forte avec un gros chignon et toujours souriante. Le magasin se trouvait à l'emplacement de l'actuel bâtimens de l'Union Européenne. Il y avait plusieurs bijouteries, maroquineries et j'en passe. Et les enseignes connues continuaient vers la Place Saint-Josse. Les trottoirs et les façades étaient propres parce que les commerçants nettoyaient leur deventure. Rien à voir avec l'état actuel !

Écrit par : Merche | 18/04/2012

Les commentaires sont fermés.