Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/01/2010

Petite note piquante…

DSC05673.JPG

A la tele, les représentants de la presse étrangère à Bruxelles montrent souvent en arrière plan une image de la capitale de l’Europe. Devinez quelle commune représente l’image de notre ville aux yeux des nos voisins européens… Et bien…Saint-Josse-ten-Noode.

Voici la preuve…

28/01/2010

La tour "Pacific" en vente...en 1969

Portada.jpg

Voici la brochure qui vantait les mérites de la résidence Pacific à l’époque de sa construction.

 Elle a beaucoup perdu de sa prestance depuis, mais reste comme même le plus grande immeuble d’appartements de Saint-Josse et un des plus grands de Belgique et garde encore énormément de la charme d’une modernité un peu « vintage » très apprécié par ses quelques 1200 habitants et aussi par ses visiteurs, toujours étonnés par son confort et surtout par ses vues imprenables sur la capitale de l’Europe. (Voir album de photos)

 

1ra.jpg

25/01/2010

Rue de la Cible, un joli coin à Saint-Josse.

DSC08686.JPG
DSC08687.JPG

23/01/2010

Vendredi soir...

DSC08703.JPG
DSC08702.JPG
DSC08698.JPG
DSC08692.JPG
DSC08693.JPG

21/01/2010

Les réverbères de l'Expo 58 Place Madou

reverberesplacemadou.jpg
DSC08508.JPG

En promenade Place Madou, mon appareil photo a été attiré par ces beaux réverbères modernistes qui datent apparemment de l’époque de la célèbre expo 58.

 

Ma recherche sur la toile n’a pas donné beaucoup d’information, mais un article de Le Soir datant de 2002 nous raconte son démontage définitif.

Il parait que les décideurs ont changé d’avis par la suite, car aujourd’hui la commune de Saint-Josse peut exhiber fièrement ses bijoux d’un passé glorieux où Bruxelles rayonné pour son avant-garde.

Article journal "Le Soir"

Les réverbères de l'Expo 58 ont définitivement quitté la place Madou

DE BOECK,PHILIPPE

Mercredi 10 juillet 2002

Les réverbères de l'Expo 58 ont définitivement quitté la place Madou

La fin d'une époque ! Mardi matin, quatre réverbères monumentaux ont quitté la place Madou, après 45 ans de service. Ils n'y reviendront pas. Le chantier de la tour Madou et le « plan lumière » de la petite ceinture ont eu raison de ces petits bijoux, placés dans la foulée de l'Expo 58. Pour des raisons de sécurité, la Région, en charge de la voirie, a décidé de les démonter avant le début du chantier. Les luminaires en forme de réacteur ont été stockés dans les magasins de la Région, en attendant une autre affectation. Renseignements pris, le ministère des Travaux publics est disposé à analyser toute offre visant à leur réaffectation. (Ph. Db.) Photo V. R. (St.)

21:57 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)